Thèmes Marquer toutes lesDécochez toutes les nouvelles

Actualités Imprimer RSS

Gabrielius Landsbergis à Gotland : tout autre scénario que la victoire de l’Ukraine aura de graves conséquences pour la sécurité de l’Europe

Créé 2024.04.10 / Mis à jour: 2024.04.11 09:08
      Gabrielius Landsbergis à Gotland : tout autre scénario que la victoire de l’Ukraine aura de graves conséquences pour la sécurité de l’Europe
      Gabrielius Landsbergis à Gotland : tout autre scénario que la victoire de l’Ukraine aura de graves conséquences pour la sécurité de l’Europe
      Gabrielius Landsbergis à Gotland : tout autre scénario que la victoire de l’Ukraine aura de graves conséquences pour la sécurité de l’Europe

      Les 9 et 10 avril, le ministre lituanien des Affaires étrangères Gabrielius Landsbergis a participé à la réunion des ministres des Affaires étrangères du Nordic Baltic Eight (NB8) à Visby, en Suède, où ont été abordés la sécurité régionale, les préparatifs du sommet de l’OTAN à Washington, une coopération plus étroite du NB8, ainsi que la guerre de la Russie contre l’Ukraine et un soutien plus efficace et plus stratégique à ce pays agressé.

      « Le soutien de l’Ukraine reste notre principale priorité. L’Ukraine doit nécessairement gagner cette guerre et nous nous sommes fermement déterminés à la soutenir jusqu’à la victoire. Tout autre scénario que la victoire de l’Ukraine aura de graves conséquences pour la sécurité de l’Europe, notamment la région de la mer Baltique. Le front ukrainien subit une pression croissante en raison d’un soutien militaire occidental insuffisant. Si nous voulons changer les choses, nous devons trouver les moyens de remédier à la pénurie d’artillerie, garantir la défense aérienne et livrer des missiles à longue portée à l’Ukraine. Les pays baltes et nordiques restent parmi les principaux soutiens de l’Ukraine en pourcentage du PIB. Nous espérons que les autres pays européens augmenteront également leur aide », a déclaré G. Landsbergis.

      Le chef de la diplomatie lituanienne a souligné que l’Occident doit aider l’Ukraine à intégrer au plus vite l’UE et l’OTAN. « Il est symbolique que les ministres des Affaires étrangères du NB8 se soient réunis sur l’île de Gotland, où, il y a 35 ans, les représentants des différentes organisations lituaniennes ont signé le Communiqué de Gotland, déclarant à Moscou et au monde entier l’objectif suprême et essentiel de tous les Lituaniens du monde : rétablir un État lituanien indépendant. Nous sommes devenus libres et membres de l’UE et de l’OTAN depuis exactement deux décennies. La mission la plus importante aujourd’hui est donc de rassembler les dirigeants de notre région en mobilisant des efforts supplémentaires des autres alliés pour aider l’Ukraine à vaincre la Russie, en augmentant le soutien militaire, économique, humanitaire et diplomatique à l’Ukraine, et en aidant l’Ukraine à s’intégrer au plus vite dans l’UE et l’OTAN », a dit le ministre.

      Lors de la réunion, G. Landsbergis a également souligné que le NB8 est devenu un exemple exceptionnel de coopération ouverte, moderne et axée sur les résultats. L’intérêt de la Lituanie est de continuer à renforcer cette coopération et de rechercher ensemble des solutions aux défis communs afin les pays nordiques et baltes soient résistants aux différentes menaces et que la région devienne encore plus sûre.

      « L’adhésion de la Finlande et de la Suède à l’OTAN renforcera encore plus la sécurité de toute l’alliance, ainsi que la coopération entre les pays nordiques et baltes dans les domaines de la sécurité et de la défense », a déclaré G. Landsbergis.

      Le Nordic Baltic Eight (NB8) est un format de coopération informel et non institutionnalisé entre les cinq pays nordiques et les trois pays baltes, à savoir le Danemark, l’Estonie, la Finlande, l’Islande, la Lettonie, la Lituanie, la Norvège et la Suède. Les pays du NB8 se relaient chaque année pour coordonner les activités du NB8 (agenda) et pour organiser et accueillir les réunions de l’année. En 2024, la coopération du NB8 est coordonnée par la Suède.

      Recevoir la lettre d’information

      Captcha