Thèmes Marquer toutes lesDécochez toutes les nouvelles

Actualités Imprimer RSS

Le vice-ministre lituanien Simonas Šatūnas : l’élargissement de l’UE doit devenir un succès du nouveau cycle politique de l’UE

Créé 2024.03.28 / Mis à jour: 2024.04.02 15:23
      Le vice-ministre lituanien Simonas Šatūnas : l’élargissement de l’UE doit devenir un succès du nouveau cycle politique de l’UE
      Le vice-ministre lituanien Simonas Šatūnas : l’élargissement de l’UE doit devenir un succès du nouveau cycle politique de l’UE
      Le vice-ministre lituanien Simonas Šatūnas : l’élargissement de l’UE doit devenir un succès du nouveau cycle politique de l’UE

      Le 28 mars, le deuxième débat du cycle des débats en prélude « Repenser et remodeler : l’élargissement de l’UE face à la guerre » s’est tenu au Collège des Bernardins à Paris. Le débat était organisé par le Conseil européen pour les relations internationales (ECFR), le Collège des Bernardins et l’ambassade de Lituanie en France.

      Ouvrant la discussion, le vice-ministre lituanien des Affaires étrangères Simonas Šatūnas a souligné le soutien qui ne diminue pas de la société lituanienne à l’appartenance à l’UE. S’appuyant sur son expérience historique, la Lituanie comprend parfaitement les espoirs des pays qui aspirent à rejoindre l’UE et les aide par tous les moyens possibles.

      « L’élargissement de l’UE est notre intérêt stratégique. Il a le pouvoir de modifier et encourage des réformes difficiles et parfois douloureuses, mais il est payant, comme le montrent les réalisations de la Lituanie des 20 années d’adhésion. Nous devons tout mettre en œuvre pour ne pas retarder ce processus pour les pays candidats afin de garantir la crédibilité de l'UE et d’envoyer un message fort à l’opinion publique des pays candidats », a déclaré S. Šatūnas.

      Le vice-ministre a également attiré l’attention sur la nécessité de mieux expliquer les avantages de l’élargissement de l’UE aux citoyens européens et de mobiliser leur soutien à ce processus, ainsi que sur la nécessité d’accroître la résistance de nos sociétés à la désinformation. S. Šatūnas a exprimé l’espoir que l’élargissement devienne une partie importante de l’agenda stratégique de l’UE en 2024-2029.

      La vice-Premier ministre de Moldavie en charge de l’intégration européenne Cristina Gherasimov, l’ancien vice-président du Parlement et ministre des Affaires étrangères de Géorgie Sergi Kapanadze, Ramūnas Vilpišauskas, professeur à l’Institut des relations internationales et des sciences politiques de l’Université de Vilnius, Volodymyr Yermolenko, philosophe et journaliste, et Vessela Tcherneva, directrice adjointe de l'ECFR, ont également participé à la discussion. L’événement était modéré par la responsable du programme Europe élargie de l’ECFR Marie Dumoulin.

      Les participants ont discuté de l’importance du processus d’élargissement de l’UE dans le contexte géopolitique actuel, des perspectives d’adhésion à l’UE de l’Ukraine, de la Moldavie et de la Géorgie, ainsi que du travail à accomplir prochainement. Ils ont discuté de l’évolution de l’approche de la France sur l’élargissement de l’UE dans le contexte de la guerre russe en Ukraine, de l’expérience des pays baltes sur leur chemin vers l’UE et leur position sur l’élargissement de l’UE, ainsi que sur l’évaluation de ce processus dans les pays candidats.

      Cette discussion fait partie du cycle de débats de la saison de la Lituanie en France qui aspire à discuter des thèmes actuels de la politique européenne et étrangère, impliquer la société française et lui faire connaître la position de la Lituanie en matière de sécurité, de défense, de valeurs européennes, d’avenir de l’UE et autres questions.

      Lors de sa visite à Paris les 28 et 29 mars, le vice-ministre S. Šatūnas rencontre également le ministre français des Affaires européennes Jean-Noël Barrot. Les principaux sujets abordés lors de ces réunions sont la poursuite de l’aide à l’Ukraine, les questions liées à l’élargissement de l’UE, la politique de sécurité et de défense de l’UE et les priorités du nouvel agenda stratégique de l’UE.

       

       

       

      Recevoir la lettre d’information

      Captcha